JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


liloupop's requiem Journal intime créé par liloupop

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 drôle de journée...
 moi
 kim
 pour Jens...
 je suis folleÂ…
 j'en ai marre
 johnny hallyday
 encore pour Jens...
 reloaded???
10   back to work...
11   déclaration d'amitié et autres joyeusetés
12   la phrase du matin
13   jeg mÃ¥ ikke prøve at forstÃ¥...
14   bordel de merde!!!
15   beautiful stranger
16   silences en octobre
17   om sommeren...
18   bonnes résolutions pour la semaine à venir
19   I'm with you
20   pour ne rien dire...
21   coca-cola et blablabla
22   avant dernier jour
23   farvel, min skat!
24   préface
25   le roman de Jens, partie 1
26   le roman de Jens, partie 2
27   totalement fêlée, putain!
28   déçue...
29   le roman de Jens, partie 3... et un peu de musique
30   omstændigheden
31   she's got the blues...
32   baby if you give it to me...
33   no more tears
34   drøm, etc.
35   i dag
36   le roman de Jens, partie 4
37   le roman de Jens, partie 5
38   encore pour Jens
39   j'avais mis du mascara et les larmes ont failli couler
40   quinze jours sans toi, un mois après la vérité
41   SEXE!!!!!!!!
42   Loulou's back!!!!!!!!!!
43   après-midi Loulou
44   aux larmes, etc
45   sur Jean-Marc...
46   Harry et moi
47   le roman de Jens, partie 6 (1)
48  --------------
49  --------------
50   le roman de Jens, partie 6 (2)
51   loulou's day 2
52   ...
53   irrespirable!!!
54   Paris-côte d'Azur
55   sale manie
56   la citation du jour
57   tiden spiser sine børn... igen
58   Liloupop et les hommes
59   erotiske ønske
60   vacances
61   tic et toc et...
62   sans nouvelles de Jens...
63   en plein flip
64   au chômage...
65   des nouvelles de la chômeuse
66   rien à dire
67   grrrrr... (snif snif)
68   :o)
69   pour quelqu'un
70   y a pas de justice
71   SA et moi
72  ne pense à rien
73   Ã‰g er AldaÂ…
74   pour quelqu'un qui a chanté
75   pour ma mère
76   sacrée soirée
77   zone de turbulences...
78   kopz!!!!!
79   Loulou
80   où suis-je???
81   J'ai ôté son string à la vérité...
82   pas si compliqué...
83   cafard :'o(
84   under the bridge
85   Incrébidule!!!!!
86   Fin
ne pense à rien      page publique

Il y a quatre ans, j'étais en deuxième année de fac, j'étais sensée aller en cours d'allemand le samedi matin, chose dont je me suis abstenue durant la majorité de l'année universitaire. À la place, j'allais musarder, c'est-à-dire traîner mon gros cucul dans les rues de Pantruche, dans le RER et le métro, jusque dans de lointaines banlieues, vers là où selon moi soufflait le vent. C'était une situation idéale, j'avais l'impression de n'avoir aucune attache. J'allais quelque part, à un endoit où je n'étais pas sensée mettre les pieds, je m'arrêtais avaler un café, regarder un paysage où il n'y avait rien à voir, et puis je repartais. J'étais citoyenne de l'univers et je n'appartenais à personne. J'écoutais beaucoup de musique, et dans les trains, je lisais beaucoup. Sur quelques allers-retours Paris-Massy-Palaiseau-Val de Fontenay-la Défense, j'ai lu presque tout Jan Flemming. Je sais, c'est pas de la grande littérature, mais au moins, je ne pensais à rien. J'étais loin de mes soucis et de mon blues, même si tout ça me retombait dessus avec la violence d'une armoire normande quand je devais rentrer chez moi.
Ça me manque tout ça. Je marchais, j'allais d'un train à un métro, et je fumais plein de cigarettes en regardant le ciel. Sans attaches.
Je viens de me souvenir qu'à l'époque, je savais ne penser à rien. Maintenant, je ne sais plus. Jens sait ne penser à rien, du moins c'est ce qu'il dit. Il prétend être cap' de déconnecter son esprit de ce qu'il fait, d'où son étourderie légendaire qui lui a valu de s'engueuler plusieurs fois avec Ingrid. Quand je lui disais que j'avais des soucis, trop de trucs dans la tête, il me disait "ne pense à rien" ou "ne pense pas". Trop de trucs dans la tête et le temps qui passe sans moi, et toujours l'impression que tout le monde s'en fout.
Ecris-moi, Jens. S'il te plaît.