JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


liloupop's requiem Journal intime créé par liloupop

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 drôle de journée...
 moi
 kim
 pour Jens...
 je suis folleÂ…
 j'en ai marre
 johnny hallyday
 encore pour Jens...
 reloaded???
10   back to work...
11   déclaration d'amitié et autres joyeusetés
12   la phrase du matin
13   jeg mÃ¥ ikke prøve at forstÃ¥...
14   bordel de merde!!!
15   beautiful stranger
16   silences en octobre
17   om sommeren...
18   bonnes résolutions pour la semaine à venir
19   I'm with you
20   pour ne rien dire...
21   coca-cola et blablabla
22   avant dernier jour
23   farvel, min skat!
24   préface
25   le roman de Jens, partie 1
26   le roman de Jens, partie 2
27   totalement fêlée, putain!
28   déçue...
29   le roman de Jens, partie 3... et un peu de musique
30   omstændigheden
31   she's got the blues...
32   baby if you give it to me...
33   no more tears
34   drøm, etc.
35   i dag
36   le roman de Jens, partie 4
37   le roman de Jens, partie 5
38   encore pour Jens
39   j'avais mis du mascara et les larmes ont failli couler
40   quinze jours sans toi, un mois après la vérité
41   SEXE!!!!!!!!
42   Loulou's back!!!!!!!!!!
43   après-midi Loulou
44   aux larmes, etc
45   sur Jean-Marc...
46   Harry et moi
47   le roman de Jens, partie 6 (1)
48  --------------
49  --------------
50  le roman de Jens, partie 6 (2)
51   loulou's day 2
52   ...
53   irrespirable!!!
54   Paris-côte d'Azur
55   sale manie
56   la citation du jour
57   tiden spiser sine børn... igen
58   Liloupop et les hommes
59   erotiske ønske
60   vacances
61   tic et toc et...
62   sans nouvelles de Jens...
63   en plein flip
64   au chômage...
65   des nouvelles de la chômeuse
66   rien à dire
67   grrrrr... (snif snif)
68   :o)
69   pour quelqu'un
70   y a pas de justice
71   SA et moi
72   ne pense à rien
73   Ã‰g er AldaÂ…
74   pour quelqu'un qui a chanté
75   pour ma mère
76   sacrée soirée
77   zone de turbulences...
78   kopz!!!!!
79   Loulou
80   où suis-je???
81   J'ai ôté son string à la vérité...
82   pas si compliqué...
83   cafard :'o(
84   under the bridge
85   Incrébidule!!!!!
86   Fin
le roman de Jens, partie 6 (2)      page publique

Je finis aujourd'hui ce chapitre, parce qu'après je ne sais pas quand je pourrai consulter mon journal.
J'en étais restée au moment où Jens m'avait invitée à prendre un café avec lui, en contrepartie du CD que je lui avais copié. J'étais sûre qu'il allait oublier, et qu'en ce sens, il était comme Kim. J'avais tort. Le lundi suivant, alors que j'étais au travail, Jens est venu me trouver dans les magasins. On a parlé, et, à la fin de la conversation, on a convenu d'un rendez-vous café le jeudi suivant. C'était mon dernier jour avant les vacances de Noël, le 19 décembre 2002. C'était la première fois que j'allais au café avec un garçon après la déconvenue de Kim, aussi je stressais un peu malgré tout. Il faisait ce jour-là un froid épouvantable, et dans les rues il n'y avait pas un chat. Jens et moi avons tourné en rond un bon moment, en grelottant de froid, à la recherche d'un endroit à la fois ouvert et chaleureux. On a fini par échouer dans un rade en face de Jussieu, rue Linné. Il n'y avait pas grand monde, une bande de braillards en réunion, et le patron du bar qui papotait avec un poteau et son gros chien. J'ai pris un chocolat, et Jens un café au lait. On a parlé de tout, en particulier de télé. Il fallait que j'aime vraiment Jens, parce que quand on s'est retrouvés tout seuls avec le patron et son cador, j'ai raconté à Jens le concept de la "Star académy", alors que c'est vraiment la honte, j'avais l'impression que le clébard se foutait de ma gueule. Sur le coup de 20h.30, on a fini par mettre les voiles, on a filé jusqu'au métro. Dans la station, on s'est dit au revoir, Jens a serré mes doigts dans les siens, et il m'a embrassée sur la joue pour la première fois. Et il m'a dit un truc du genre "quelles que soient les circonstances, j'espère qu'on se reverra". Je suis rentrée, je me sentais bizarre... mais c'était quand même un moment de bonheur.