JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


HISTOIRES DE FEMME Journal intime créé par helen meelro

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 ECRIRE
 MARIE ... UNE BELLE RENCONTRE
 SALUT ENFOIRÉS
 ADIEU JOLIE SYLVIE
 EXCISION
  Reviens Mon Amour
 Famine et malnutrition dans le monde
 EVE CHERCHE ADAN
--------------
10  --------------
11  --------------
12  --------------
13  --------------
14  --------------
15  --------------
16  --------------
17  --------------
18  --------------
19  --------------
20  --------------
21   1er Décembre : journée internationnale de lutte contre le SIDA
22  --------------
23  --------------
24  --------------
25  --------------
26  --------------
27  --------------
28  --------------
29  --------------
30  --------------
31  --------------
32  --------------
33  --------------
34  --------------
35  --------------
36  --------------
37  --------------
38  --------------
39  --------------
40  --------------
41  --------------
42  --------------
43  --------------
44  --------------
45  --------------
46  --------------
47  --------------
48  --------------
49  --------------
50  --------------
51  --------------
52  --------------
53  --------------
54  --------------
55  --------------
56  --------------
57  --------------
58  --------------
59  --------------
60  --------------
61  --------------
62  --------------
63  --------------
64  --------------
65  --------------
66  --------------
67  --------------
68  --------------
69  --------------
70  --------------
71  --------------
72  --------------
73  --------------
74  --------------
75  --------------
76  --------------
77  --------------
78  --------------
79  --------------
80  --------------
81  --------------
82  --------------
83  --------------
84  --------------
85  --------------
86  --------------
87  --------------
88  --------------
89  --------------
90  --------------
91  --------------
92   Une avalanche de larmes
93   GRAND-PERE EST MORT ...
94   JE VOUDRAI ETRE ...
95   SENTIMENTS MIS A RUDES EPREUVES …
96   GENTIHOMME
97   MA PLUME …
98   JE REVE EN POESIE …
99   NI CAUCHEMAR, NI REVE, UNE NUIT DE PLUS SANS SOMMEIL ...
100   COEUR
101   LE POUVOIR DES FLEURS …
102   LA RUE POUR UNIQUE MAISON …
103   Être jeune...
104   A MADAGASCAR … TOI ET MOI !
105   LE SOURIRE ...
106   MA MUSIQUE, MES FILMS, MES LIVRES … MES GOUTS !
107   QUELQUES MOTS D’AMOUR !
108   AMOUREUSE et HEUREUSE !
109   J'OSE ...
110  --------------
111   LE BONHEUR DE T'AIMER ...
112   NOTRE JARDIN D’AMOUR
113   DANS LES BRAS DE MON AMOUREUX ….
114   LES CRIS SOUS SILENCE DES FEMMES !
115   JE T'AIME TOUT SIMPLEMENT ....
116   MA FILLE A VOULU MOURIR ...
117   FIN DE WEEKEND EN DOUCEUR ...
118   IL EST MON PRINCE CHARMANT !
119   SONGE MUSICAL ....
120   WARIS DARIE : LE COMBAT D’UNE FEMME
121  --------------
122   UN SI BEAU REVE !
123   UNE PAGE DE VIE DE HUIT ANS SE FERME MAINTENANT ….
124   AU-DELA ...
125   RIEN ...
126   L’AMOUR SAUVE …
127  --------------
128   PREMIER SOURIRE DE PRINTEMPS
129   EN COLERE !!!
130   VOLE JOLI PAPILLON …
131   REPONSE A LA LETTRE DE MA CHERE APO …
132   MON DÉSESPOIR ...
133   AIMER ...
134   DANS LES YEUX DES ENFANTS …
135  UN ASSASSIN A TUE MON MEILLEUR AMI !!!
136   POUSSIERE DE CHAGRIN ...
137   POUR ERIC …
138   JE FERME UN INSTANT LES YEUX ET JE PRIE …
139   RIRE DU PRINTEMPS ...
140   Je suis EPUISEE ! …
141   OMAR EL BECHIR, LE PIRE DICTATEUR DU MONDE ?
142   ESPOIR D’AMOUR …
143   SI FATIGUEE …
144   LE SILENCE DES MOTS ...
145   L’AMITIE EST LA PLUS BELLE RICHESSE !
146  --------------
147   JOUR SANS FAIM …
148   NOTRE AMITIE …
149  --------------
150   LES MOTS PERDUS …
151   LE PUIT DES MAUX ...
152   AURORE, MON AMIE
153  --------------
154   UN LONG SILENCE ….
155   LE SOLEIL NOIR
156   Cœur blessé, Corps épuisé, Ame égarée ….
157   FAUT-IL LAISSER LE DESTIN S’ACCOMPLIR ?
158   POUR QUE MON CŒUR NE SOUFFRE PLUS LORS DES VENTS D’AUTOMNE …
159   ***** LA SOIE DE L'ESPOIR *****
160  --------------
161   PARIS ...
162   ET MAINTENANT ????
163   PETIT BOUT DE MOI, PETIT BOUT DE QUOI ?
164   PARTIR …
165   ET SI …
166   Ma vie, mon Amour, mon cauchemar,
167   Je ne veux pas vivre un amour mort …
168   JE SUIS FOLLE !
169    DERNIER JOUR DE L’ANNEE …
170   JARED LEE LOUGHNER, LE TUEUR FOU DE TUCSON
171   LA PREMIERE FOIS …
172   J'Y CROIS ENCORE ...
173   Je rends les armes ...
UN ASSASSIN A TUE MON MEILLEUR AMI !!!      page publique

Comme je le pressentais depuis déjà plusieurs jours je savais qu’une mauvaise nouvelle allait me tomber sur le coin du nez … ne me demandez pas pourquoi ni comment, mais parfois avant un événement grave j’ai des douleurs partout et des frissons glacés me parcourent le corps ; Alors, je courbe l’échine et j’attends que cela me tombe sur le dos !

Bingo, deux mauvaises nouvelles d’un coup entre midi et quatorze heures.

La première concerne la prise en charge de mes soins dentaires liés à mon cancer ; je savais que je n’aurais pas les moyens de les payer alors avant d’entreprendre quoi que ce soit j’étais allée voir l’assistante sociale du ministère pour lui expliquer la situation et elle m’avait garanti que je pouvais faire mes soins et qu’une prise en charge totale des soins (hormis la prise en charge par la sécurité sociale et la mutuelle complémentaire qui remboursent très très mal tout ce qui est lié au dents, même après une aussi grave maladie). J’ai passée des semaines à monter un dossier « béton » avec tous les éléments que l’on me demandait pour être certaine qu’il n’y ait pas de louper et en fin d’année tout étant à jour j’avais transmis le dossier à l’assistante sociale ; et ce midi je reçois un courrier de la Trésorerie du centre hospitalier m’informant qu’ils mettaient en place une saisie sur salaire pour un montant de plus de mille trois cents euros (frais que l’aide sociale aurait dû assumer si l’assistante sociale avait fait son boulot, car de mon côté, j’ai payé ce que je pouvait soit près de mille euros). Affolée je l’appelle sans réponse, alors j’insiste et finis par tomber sur sa secrétaire qui me dit qu’il n’y à aucune trace de mon dossier dans ses archives ! Je lui demande d’informer l’A.S pour qu’elle me rappelle au plus vite afin de bloquer cette saisie avant qu’elle soit effective car après ce sera fichu ! Et cette dame me rappelle en me prenant de haut, me disant que de toute façon la prochaine commission aura lieu fin avril et qu’elle va voir ce qu’elle peut faire mais elle nie ne bloc que je lui ai remis le dossier. Alors je sais que j’ai une mémoire de poisson rouge mais de là à oublier un dossier que j’ai mis des semaines à monter, faut pas non plus exagérer, mais, il vaut mieux que je la ferme si je ne veux pas qu’elle me prenne « en grippe » et ne défende pas mon dossier correctement lors de la prochaine commission. J’en suis malade !!!!

Mais pire encore, j’avais un deuxième courrier ce midi.

J’ai bien reconnu l’écriture sur l’enveloppe et même s’il n’y avait pas les coordonnées de l’expéditeur au dos, je sais quelle est la personne qui prit un malin plaisir à découper dans le journal de Vannes (c’est la ville où j’ai vécu de 10 à 19 ans puis à mon retour d’Afrique) à la rubrique nécrologique, l’avis de décès de mon meilleur ami !

Il y avait également un article sur les circonstances de son décès et un appel à témoin car il s’est fait fauché par une voiture en rentrant du travail alors qu’il était à vélo. Le conducteur à pris la fuite et mon ami à agoniser des heures dans un fossé avant de trouver la mort !

C’est un vieux monsieur qui promenait son chien qui l’a trouvé le lendemain matin. Il est mort d’une hémorragie et si quelqu’un l’avait trouvé tout de suite ou si ce salopard de conducteur n’avait pas pris la fuite, sans doute serait-il encore en vie !!!!

Je suis bouleversée d’avoir appris la nouvelle de la sorte car cet envoi n’avait qu’un seul but : me faire du mal et je suis certaine que l’expéditrice n’est autre que ma petite sœur !!!

Comment peut-on être aussi ignoble ?! Elle savait que j’adorais Eric et que nous avions fleureter ensemble, étant jeunes, et que même si la vie avait mené chacun sur un chemin différent, nous étions toujours heureux de nous voir et de prendre de nos nouvelles respectives de temps en temps. Mourir ainsi, à quarante ans, sans doute dans d’atroces souffrances et laissant derrière lui une épouse et de 4 enfants inonde mes yeux de chagrin et noie mon cœur de peine !
J’essaie de retenir mes larmes depuis ce midi mais j’ai bien du mal je l’avoue !!!

Bref j’en ai plus que ras le bol de cette journée de merde et j’ai hâte de rentrer et de me cacher sous la couette pour pleurer Mon Ami ERIC en paix !

Je prie de tout mon cœur pour la famille, l’épouse et les enfants de Mon Ami ERIC car c’est un être bon généreux et plein de rêves et de vie qu’on à tuer … Et déjà son absence se fait terriblement sentir !

Je te garderais toujours une place au chaud dans mon cœur Mon si Cher ERIC ! TOUJOURS !!!!!!


HELEN