JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


HISTOIRES DE FEMME Journal intime créé par helen meelro

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 ECRIRE
 MARIE ... UNE BELLE RENCONTRE
 SALUT ENFOIRÉS
 ADIEU JOLIE SYLVIE
 EXCISION
  Reviens Mon Amour
 Famine et malnutrition dans le monde
 EVE CHERCHE ADAN
--------------
10  --------------
11  --------------
12  --------------
13  --------------
14  --------------
15  --------------
16  --------------
17  --------------
18  --------------
19  --------------
20  --------------
21   1er Décembre : journée internationnale de lutte contre le SIDA
22  --------------
23  --------------
24  --------------
25  --------------
26  --------------
27  --------------
28  --------------
29  --------------
30  --------------
31  --------------
32  --------------
33  --------------
34  --------------
35  --------------
36  --------------
37  --------------
38  --------------
39  --------------
40  --------------
41  --------------
42  --------------
43  --------------
44  --------------
45  --------------
46  --------------
47  --------------
48  --------------
49  --------------
50  --------------
51  --------------
52  --------------
53  --------------
54  --------------
55  --------------
56  --------------
57  --------------
58  --------------
59  --------------
60  --------------
61  --------------
62  --------------
63  --------------
64  --------------
65  --------------
66  --------------
67  --------------
68  --------------
69  --------------
70  --------------
71  --------------
72  --------------
73  --------------
74  --------------
75  --------------
76  --------------
77  --------------
78  --------------
79  --------------
80  --------------
81  --------------
82  --------------
83  --------------
84  --------------
85  --------------
86  --------------
87  --------------
88  --------------
89  --------------
90  --------------
91  --------------
92   Une avalanche de larmes
93   GRAND-PERE EST MORT ...
94   JE VOUDRAI ETRE ...
95  SENTIMENTS MIS A RUDES EPREUVES …
96   GENTIHOMME
97   MA PLUME …
98   JE REVE EN POESIE …
99   NI CAUCHEMAR, NI REVE, UNE NUIT DE PLUS SANS SOMMEIL ...
100   COEUR
101   LE POUVOIR DES FLEURS …
102   LA RUE POUR UNIQUE MAISON …
103   Être jeune...
104   A MADAGASCAR … TOI ET MOI !
105   LE SOURIRE ...
106   MA MUSIQUE, MES FILMS, MES LIVRES … MES GOUTS !
107   QUELQUES MOTS D’AMOUR !
108   AMOUREUSE et HEUREUSE !
109   J'OSE ...
110  --------------
111   LE BONHEUR DE T'AIMER ...
112   NOTRE JARDIN D’AMOUR
113   DANS LES BRAS DE MON AMOUREUX ….
114   LES CRIS SOUS SILENCE DES FEMMES !
115   JE T'AIME TOUT SIMPLEMENT ....
116   MA FILLE A VOULU MOURIR ...
117   FIN DE WEEKEND EN DOUCEUR ...
118   IL EST MON PRINCE CHARMANT !
119   SONGE MUSICAL ....
120   WARIS DARIE : LE COMBAT D’UNE FEMME
121  --------------
122   UN SI BEAU REVE !
123   UNE PAGE DE VIE DE HUIT ANS SE FERME MAINTENANT ….
124   AU-DELA ...
125   RIEN ...
126   L’AMOUR SAUVE …
127  --------------
128   PREMIER SOURIRE DE PRINTEMPS
129   EN COLERE !!!
130   VOLE JOLI PAPILLON …
131   REPONSE A LA LETTRE DE MA CHERE APO …
132   MON DÉSESPOIR ...
133   AIMER ...
134   DANS LES YEUX DES ENFANTS …
135   UN ASSASSIN A TUE MON MEILLEUR AMI !!!
136   POUSSIERE DE CHAGRIN ...
137   POUR ERIC …
138   JE FERME UN INSTANT LES YEUX ET JE PRIE …
139   RIRE DU PRINTEMPS ...
140   Je suis EPUISEE ! …
141   OMAR EL BECHIR, LE PIRE DICTATEUR DU MONDE ?
142   ESPOIR D’AMOUR …
143   SI FATIGUEE …
144   LE SILENCE DES MOTS ...
145   L’AMITIE EST LA PLUS BELLE RICHESSE !
146  --------------
147   JOUR SANS FAIM …
148   NOTRE AMITIE …
149  --------------
150   LES MOTS PERDUS …
151   LE PUIT DES MAUX ...
152   AURORE, MON AMIE
153  --------------
154   UN LONG SILENCE ….
155   LE SOLEIL NOIR
156   Cœur blessé, Corps épuisé, Ame égarée ….
157   FAUT-IL LAISSER LE DESTIN S’ACCOMPLIR ?
158   POUR QUE MON CŒUR NE SOUFFRE PLUS LORS DES VENTS D’AUTOMNE …
159   ***** LA SOIE DE L'ESPOIR *****
160  --------------
161   PARIS ...
162   ET MAINTENANT ????
163   PETIT BOUT DE MOI, PETIT BOUT DE QUOI ?
164   PARTIR …
165   ET SI …
166   Ma vie, mon Amour, mon cauchemar,
167   Je ne veux pas vivre un amour mort …
168   JE SUIS FOLLE !
169    DERNIER JOUR DE L’ANNEE …
170   JARED LEE LOUGHNER, LE TUEUR FOU DE TUCSON
171   LA PREMIERE FOIS …
172   J'Y CROIS ENCORE ...
173   Je rends les armes ...
SENTIMENTS MIS A RUDES EPREUVES …      page publique

Pour en revenir au poème « grand-père est mort » je l’ai écrit comme si c’était Nanou qui l’écrivait » c’est peut-être pour cela qu’il semble enfantin.

En fait Papin PAURIN c’est l’arrière-grand père de Nanou du côté de son papa.

Parents de cinq enfants (dont une fille Patricia décédée à 24 ans d'un cancer foudroyant, et d'un fils Jean-Luc suicidé par balle (comme Franck) à quarante ans), Michèle est leur seconde fille et la mère de Franck, puis il y a Patrick et Jean-François.

Les arrières grands-parents de Nanou ont élevé Franck jusqu’à l’âge de sept ans et s’était le premier de leur 17 petits-enfants.

Alors il à tjrs eu une place privilégiée!
Et puis le fait qu’il soit militaire rendait son grand-père très fier.

Alors depuis le suicide de Franck (excepté -depuis six ou sept ans seulement- une de ses sœurs, son père et ses grands-parents), toute la famille m’a rendue coupable de la mort de Franck et rejetée !
Pire encore,personne n’a jamais, à part celles que j’ai citée, jamais, fait l’effort de ne pas faire payer à Nanou les erreurs et la méchanceté des adultes !
Elle à été rejetée au même titre que moi !!!

Papi et mamie (les arrière-grands-parents) m’ont longtemps tourné le dos mais jamais ils n’ont oublié d’écrire une carte pour le Noel ou l’anniversaire de Nanou. Et pour une enfant c’est bcp !

Alors quand Nanou à eu neuf ou dix ans je ne sais plus très bien, un jour où nous étions allées sur la tombe de ma fille et Franck, Nanou me dit : "maintenant qu’on est là on va voir papi, tata Virginie et papi mamie Paurin ! "

Bluffée par son audace, je m’exécutais !

Issue d’une si grande famille et savoir ma Nanou si seule était injuste !

Alors je rangeais ma fierté mes rancœurs, mon chagrin, et mes peurs au fond de mon cœur et je l’ai conduite chez sa tante et (elle découvrait alors qu’elle avait trois cousines) puis chez son grand-père qui à pleurer de joie de revoir sa si chère petite fille, et chez papi et mamie Paurin, ses arrières grands-parents.

Déjà âgés ; ils nous ont ouverts leur porte et papi m’a dit au moins dix fois merci de lui avoir amener sa petite fille à laquelle il était si fier de raconter son père enfant, puis militaire émérite ... il lui à montrer son potager, lui faisant goûter au passage, une fraise ou une framboise … Il l'aimait, cela ne faisiat aucun doute, et c'était réciproque !

Alors j’ai continuée à entretenir ce lien du mieux que je le pouvais parce que je le savais important pour ma fille.

En octobre, ma belle sœur ayant perdu mon numéro de portable et Nanou ayant changé le sien, elle n’a pas pu nous avertir du décès de Rose-Aimée, l’arrière grand-mère de Nanou. Et ce n’est qu’en décembre dernier que dans un vieux carnet elle à retrouvé mon numéro et nous à appris cette triste nouvelle.

Nous apprenions également que papi et mamie étaient dans une maison de retraite depuis plusieurs mois et que mamie étaient morte dans d’atroces souffrances. Nous avons alors téléphoné à papi et il pleurait tant son Aimée avec laquelle il était marié depuis 1951. Nous avions convenu d’aller le voir pendant les vacances de Noël. Mais on m’avait cassé ma voiture pour me piquer un autoradio et les réparations ont pris plus de trois semaines.

Alors j’avais remis ça aux vacances de février.
Nous avions convenu avec Nanou d’aller le voir aujourd’hui (mercredi 17 février) et hier nous étions à la célébration religieuse de ses funérailles.

Aujourd'hui, il à été incinnéré et son urne rejoindra celle de son épouse,ses parents et ses deux enfants, au cimetière de Lailly en Val.

Je suis si triste …
J’ai mal sans en avoir l’air pour qu’autour de moi on n’y voit que du feu.


Et puis je suis en colère aussi ! Tellement en colère !!!!

En colère contre moi, de ne pas avoir pris le temps ;

En colère contre ma belle-mère qui n’a pas attendu la mort de son père pour VOLER, les photos, le livre d’or des Troupes de Marine dans lequel Franck était en photo, et le coussin funéraire militaire de mon mari (son képi, ses fourragères et ses médailles), qui revenaient de Droit, à ma Fille car dans la loi Française la descendance prime sur l’ascendance !

Et lorsque ce coussin m’a été remis en tant que veuve, je savais qu’en l’offrant à papi je ne pourrais pas faire mieux pour atténuer un peu sa peine …

En colère car la famille entière (et ça en fait quelques paires d’oreilles !) avait entendu le grand-père dire depuis toujours qu’a sa mort, il voulait que cela soit remis à la fille chérie de son petit fils chéri.


Heureusement que Nanou n’a pas de séquelles physiques de son agression (rien aux cervicales ni à la mâchoire), mais son petit cœur est lourd de chagrin …

Demain je l’emmènerai faire un tour du côté de l’amour … Je voudrai tellement la mettre à l’abri de ses douleurs, et que sa vie soit un paradis …

Mais je n’ai pas ce pouvoir … Alors je connais un p’tit coin sympa tout près de Nantes et s’il fait beau nous nous y baladerons, nous écouterons le souffle dans les arbres et sentirons le froid nous geler les doigts et les pieds alors nous irons, nous tenant la main, nous réchauffer avec un chocolat chaud…

Nous sentir vivantes et que Nanou comprenne que les jours se suivent et ne se ressemblent pas me semble important ...

HELEN