JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


condamnée à vivre Journal intime créé par alcantara

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 DESOLATION
 COMBAT
 CORRECTION
 ABERATION
 HEURE TARDIVE
 on récole ce qu'on s'aime
 CHASSE CROISE
 COUPS DE SOLEIL
 LES ANGES DU 4ème ETAGE
10   BONHEUR
11  --------------
12   RIDICULE
13   REEL OU VIRTUEL
14   L'ALIEN
15   RIRE OU PLEURER
16   L O L - MORT DE RIRE
17   AMICALEMENT VOTRE
18   Laughing Out Loud
19   GENTILLESSE ET AMITIE
20   IL Y A DES MOTS QUI RESONNENT EN NOUS
21  LES AUTRES
22   MON ANGE GARDIEN
23   ETRANGE
24   IL PLEUT
25   BAD BIRTHDAY
LES AUTRES      page publique

Je suis l’autre : Gérard de Nerval

je suis un autre ! Arthur Rimbaud

Si je ne vaux pas mieux, au moins je suis autre : JJ Rousseau

L’Enfer, etc.. JP Sartre



Extrait d’une page du livre de Jacques A. BERTRAND, le titre est une litote
J’aime pas les autres

« Comment je me suis fâché avec tout le monde, je ne sais plus très bien. Longtemps, j’ai cru aimer les autres Peut être que je croyais les aimer parce que je voulais qu’ils m’aiment. Vous voulez toujours que les autres vous aiment.
Enfin vous croyez.
Ce sont des gens bizarres, les autres. Vous pensez qu’ils sont comme vous ; pas du tout. Ils sont comme les autres.
J’aime pas les autres ».

Alors faut-il aimer les gens, les autres, dois-je aimer les autres, vu qu’on m’a jamais dis « je t’aime » je ne me souviens pas que mes parents m’ait dit « on t’aime notre petite CH.... »,Bernard, mon ex, je ne me souviens pas de l’avoir entendu de sa bouche, ma fille pareil, F.... idem.


c’est peut être que je ne m’aime pas moi-même


Voilà ce qui me caractérise, je veux être aimée des autres, me faire aimer, désirer, apprécier, que les autres disent de moi « Ch.... nous t’aimons » mais il faut que je commence par moi.

Je devrais essayer de conjuguer le verbe aimer à tous les verbes. Beaucoup de travail en perspective, le conditionnel me plait assez : j’aurais aimé, oui j’aurais aimé qu’on m’aime, mais quand je vais le conjuguer au subjonctif : que j’aimasse, que tu aimasses, que nous aimassions, etc…

Aimes toi toi-même as dit quelqu’un, aimez vous les uns les autres, facile à dire, vous me voyez dans la rue me ruer sur les uns et les autres les prenant dans mes bras, leur crier, « je vous aime » aimer moi,.

Tu parles, ils vont partir en courant, hurlant « c’est qui cette folle » elle est malade, pour qui elle se prend.

Vous me voyez aussi faire une chaîne humaine, une chaîne d’amour en tonitruant : Aimez-vous les uns et les autres.

Je pense que les uns vont partir d’un côté et les autres de l’autre.

Y a les bons et les méchants, peut être fais-je partie des méchantes, à méditer.

Je suis convaincue qu’il y a des gens qui n’aiment pas les autres, qui détestent leur prochain, proche « un » j’ai déjà entendu des autres gens dire « je déteste cette personne, l’autre » moi je ne me souviens pas de l’avoir dit, oui il m’est arrivé de dire : je ne l’aime pas, mais il y a tout de même une différence entre détester et ne pas aimer, vous ne croyez pas.


Les chercheurs devraient mettre un vaccin au point pour se protéger des autres en ce vaccinant.

Non je ne vaccine pas contre l’AHN1, je me vaccine contre les autres, super, je m’immunise pour que je ne puisse pas être contaminée par les uns et les autres.
Je veux bien être contaminée par l’amour, tiens un sérum d’amour, tu as besoin d’amour, hop tu te fais une injection d un élixir d’amour.

Là tu t’envoles, heureuse, amoureuse, tu aimes les autres, les uns, les gens. Ça me rappelle quelqu’un qui aimait tellement les autres qu’ils l’ont crucifié.

C’est pas normal de vouloir diffuser autant d’amour auprès les autres, dès que tu es heureuse, tu es anormale, tu es folle. Tu déverses une pluie d’amour, les autres t’aspergent d’un torrent de boue. Bonjour les dégâts.

Alors autant restez dans son coin et s’aimer toute seule, tu ne fais de mal à personne.

Voilà, et bien j’y suis dans mon coin, à me morfondre toute seule sans quelqu’un qui m’aime à mes côtés, j’ai mes deux toutous d’amour qui m’aiment d’un amour éternel, fidèle, sans contrepartie, ils mourraient d’amour pour moi, mes toutous d’amour je les aime éperdument, peut être au point de mourir pour eux. J’ai dit peut être, eux, ils ne pensent pas, ils sentent, l’instinct d’amour.