JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


condamnée à vivre Journal intime créé par alcantara

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 DESOLATION
 COMBAT
 CORRECTION
 ABERATION
 HEURE TARDIVE
 on récole ce qu'on s'aime
 CHASSE CROISE
 COUPS DE SOLEIL
 LES ANGES DU 4ème ETAGE
10   BONHEUR
11  --------------
12   RIDICULE
13   REEL OU VIRTUEL
14  L'ALIEN
15   RIRE OU PLEURER
16   L O L - MORT DE RIRE
17   AMICALEMENT VOTRE
18   Laughing Out Loud
19   GENTILLESSE ET AMITIE
20   IL Y A DES MOTS QUI RESONNENT EN NOUS
21   LES AUTRES
22   MON ANGE GARDIEN
23   ETRANGE
24   IL PLEUT
25   BAD BIRTHDAY
L'ALIEN      page publique

d'être bien éduquée, me joue souvent des tours.

Par courtoisie, par politesse, je la rappelle ce matin.

elle me parle de son week end en toscane avec ses amis (ies):" j'ai adoré dit elle, mais le coeur n'y était pas, je pense tellement à lui"

"six mois que je ne suis plus avec lui, déjà six moi, le temps passe vite, je fais mille choses et j'ai le sentiment de ne rien faire, je vais mieux, mais ce n'est pas ça, d'ailleurs cette après midi je vais voir mon psy pour qu'il me prolonge, pleurer ça me connait"


Elle m'indique qu'elle a eu une amie commune) au téléphone, elle n'a plus de nouvelles d'elle depuis longtemps.
Est-elle amnésique ou fait elle semblant. J'ai croisé cette copine 4 jours auparavant me disant qu'elle venait juste de parler de moi avec romi et de mon bourdon!!!!
c'est une femme qui aime se plaindre, jamais contente, jamais heureuse depuis sa rupture avec son ex.
j'ai servi de mur des lamentation, maintenant stop, j'arrête.

"Je pense beaucoup à toi me dit-elle, je n'ai malheureusement pas eu un moment à moi pour t'appeler même si je savais que tu étais en peine, le bourdon, comme elle aime à le dire".

Je n'ai pas le bourdon !!!! ou es tu allée chercher ce terme.

Ses oreilles bourdonnent tellement qu'elle en voit partout, des bourdons, même chez ceux et celles qui vont bien.
Domi est la dame en noir, vêtue de noir, le regard noir, broyant du noir, même sa maison est sombre, tout est marron foncé, les étagères croulent sous les singes, toutes sortes chimpanzés.
En principe, cette espèce animale porte bonheur, enfin je crois, non chez elle tout est désolation.

pour revenir à nos moutons, par les singes, romi a un planning très chargé, elle ne fait rien de particulier, à part sortir tous les soirs.

Comment suis je au courant, il suffit d'aller dans la réalité virtuelle!!!!

"J'aimerais te voir", me dit-elle avec ce ton mielleux exaspérant, une femme de 55 ans qui parle comme une qui en a cinquante de moins.

nous pourrions aller promener nos toutous respectifs ce samedi là, et là tenez vous bien, j'ai oublié de préciser qu'elle a l'oreillette de son portable visée à son oreille, 2O/24, je vous assure, même quand elle est chez elle, cuisine, toilette, voiture (normal) même pour ses ablutions, j'adore, heureusement que les odeurs ne passent pas par l'oreillette et tutti quanti, une oreillette greffée à la l’originale, sa troisième oreille en sorte, on parle du troisième œil en général, mais pour elle c’est sa troisième oreille
.
vous avez déjà très certainement dans la rue croisé nombre de gens qui gesticulent seuls au milieu du trottoir, ces gens qui parlent haut et fort croyant que la rue est une cabine à téléphonique , ces gens qui pensent être seuls au monde, discourant sur leur vie privée ou devant ou derrière vous quand vous faîtes la queue dans un magasin, , vous parlez d'une vie privée, il n' a qu'à s'arrêter et écouter en toute liberté, la confientialité n'étant pas à l'ordre du jour.
De plus, ce greffon retransmet tous les bruits environnants de ce fait, quand vous êtes l'interlocuteur téléphonique ô combien privilégié contacté par un alien gesticulant seul au mileu de la foule ou seul chez lui entrain de vaquer à ses occupations courantes (je passe les détails) je suis sûre que sous la douche, ces aliens oublient leur greffon et continuent, en toute normalité à procéder à une toilette expéditive (on pourrait penser être au bord de la mer, ou aux chutes du niagara


Tout en me parlant elle consulte son agenda virtuel sur le site de la réalité pour voir si Madame est libre ce samedi

"Oh il y a une sortie poterie samdi me dit-elle, à V….. à 9 Heures du matin.
Cela te ferait plaisir de venir avec moi".


Euh trop sympa non merci, moi à 9 h le samedi, je me lève et je trâine, alors la poterie se passera de moi, vas y toi si tu aimes mettre tes mains dans la glaise boueuse pour créer une chose informe que tu crois être un chef d’œuvre.
"Oh dommage, j’aurais bien aimé que tu m’accompagnes, mais comme je veux te voir je ne m’inscrit pas".

Il me semblait bien que son greffon était branché, j'entendais les fameux bruits de fonds, mais là les bras m’en tombent.

Domi ne supporte pas de vivre seule, alors toutes les opportunités qui s'offrent à elle sont bonnes à prendre, je ne veux pas être le "saule pleureur"

Je lui manque (je ne suis pas bi je vous rassure) elle non plus, mais elle a tellement pleuré dans le creux de mes épaules que je pense que ce sont mes épaules qui lui manquent et non moi



Elle n’a rien confié à ses nouveaux amis, vous pensez, ils seraient partis en courant, et je sens venir la chose grand comme une montagne, elle a besoin de se confier de nouveau.

Faites qu’il pleuve samedi, je vais imploré Zeus pour qu’il accède à mon souhait.