JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


condamnée à vivre Journal intime créé par alcantara

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 DESOLATION
 COMBAT
 CORRECTION
 ABERATION
 HEURE TARDIVE
 on récole ce qu'on s'aime
 CHASSE CROISE
 COUPS DE SOLEIL
 LES ANGES DU 4ème ETAGE
10   BONHEUR
11  --------------
12  RIDICULE
13   REEL OU VIRTUEL
14   L'ALIEN
15   RIRE OU PLEURER
16   L O L - MORT DE RIRE
17   AMICALEMENT VOTRE
18   Laughing Out Loud
19   GENTILLESSE ET AMITIE
20   IL Y A DES MOTS QUI RESONNENT EN NOUS
21   LES AUTRES
22   MON ANGE GARDIEN
23   ETRANGE
24   IL PLEUT
25   BAD BIRTHDAY
RIDICULE      page publique

Les pires souffrances finissent toujours par se diluer dans l'océan du temps. Et les amours mortes ont un léger parfum de ridicule qui n'arrange rien;

rom, je t'adresse ces quelques mots que tu ne lira très certainement jamais, vu que rien ne t'intéresse à part ton petit monde virtuel dans lequel tu t'es engouffrée.
Avant, il y a le site de rencontre mythique par lequel tu as tenté d'oublier ton amour de cinq ans passés
tu te retrouves seule au bout d'un an bien que tu aies mordu ta vie à pleine dent dans l'espoir d'oublier cet homme de pierre.
l'oubli ne t'as pas oublié, il t'a rappelé à son bon souvenir, toi la femme trompée par son amant, la femme vieillissante, désœuvrée.
les illusions décues, perdues dans la valse du souvenir quinquenal à tournoyer dans le vide abyssale.
Alors tu as imaginé un plan pour récupérer ta place de doyenne, sur le trône que tu avais laissé dans un clapier,

tu n'as pas pensé qu'une concubine avait osé prendre "ta place" laissée vacante par dépit

La "moche , la "p...", la "s..." tous les surnoms péjoratifs que tu attribues à ta rivale illégitime à tes yeux.
Il est insensé qu'une roturière ait pu séduire ton amant trompé, ton Pierre qui mourait d'amour pour toi sa reine. D'un geste, tu l'as répudié, car tu pensais qu'il ne t'aimait pas, toi, comblée, choyée, vénérée, adulée

Alors, pour reprendre ta place, tu fomentes un plan de bataille pour combattre cette intruse.

La malade imaginaire, malade d'amour, malade à en mourir, à faire semblant de defaillir comme une faible femme.

femme tu es, faible tu n'es pas.

la jalousie aveugle un coeur atteint, et, sans examiner, croit tout ce qu'elle craint.

ta jalousie obsessionnelle t'entraine dans une spirale autodestructrice.

destruction, tel est ton leitmotiv, détruire l'homme de pierre, détruire sa belle, te détruire pour effacer toutes traces d'un amour que tu penses indélébile

infartus à répétition, antidepresseurs, isolement, chutes du niagara, denit, chantage, menaces, tout y passe, ce coeur que tu dis malade, atteint, tellement désemparé, que tu en oublies sciemment de prendre tes médicaments pour te provoquer des attaques, tes attaques contre ton amant pour qu'il cède à tes exigences, pour le faire ployer et le faire venir à ton chevet pour te sauver des griffes de sa dulcinée

Je te compare à une mante religieuse,

Comme toi,ROMI,La mante religieuse vit dans le Midi où tu apprécies la chaleur , bien sûr, mais aussi les clairières, les garrigues, les friches ensoleillées ou les talus..

.Néanmoins, tu ne dédaignes de monter jusqu’à Paname! ton menu, essentiellement composé de viande, car ta rivale n'est qu'un insecte que l'on écrase...

ta méthode de chasse est très impressionnante: à l’affût tu attends que tes proies passent à proximité puis tu tournes doucement la tête vers elles, car ta vue est meilleur de face, au besoin tu changes lentement de position....
Et là, par un mouvement plus vif que l’éclair, tu déploies tes pattes ravisseuses et capture tes proies. Dans la foulée, tu lui rompt le cou avec tes mandibules acérées, la pauvre isabo étant fermement maintenu par les épines, et la dévore vivant

Voilà ce que tu aimerais qu'elle finisse.
Je me demande si sabo ou Peter en apercevant la mante ne présageaient pas cette fin, car dès qu’il t'as vu il est devenu immobile comme une pierre, à croire qu’il était transi...où qu’il a vu Jurassic Park et qu’il croyait que la vue de la mante religieuse, tout comme le T-Rex, était basée sur le mouvement. Toujours est-il qu’il n’en reste plus rien sauf les ailes, trop coriaces pour être mangées.