JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Ce que je suis, le meilleur comme le pire, surtout le pire. Journal intime créé par pennylane

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 premier journal
 a propos de moi
 dernière journée
 assez ...
 marre.
 calme
 je n'oublierais jamais ...
 effacée
 bien
10   dure journée
11   bonne humeur
12   contradiction
13   ces scènes, j'y repense
14   elle pleure
15   partir ou rester
16   ma métaphore
17   pas la forme
18   pourquoi
19   mon petit combat
20   les voir ...
21   je n'y pense presque plus ...
22   le festival
23   bien mais ...
24   relecture
25   petit résumé
26   week-end
27   fantasmes ...
28   rêves
29   cinéma
30   journée tanquille
31   Ã©nervée !!!
32   engeulade
33   ca s'arrange
34   Envie :
35   défauts
36   qualités
37   Bilan
38   rien a dire ...
39   rien
40   une phrase
41   jedi
42   ciné
43   quelques poèmes
44   la vie ...
45   réflexion
46   moi, pas moi
47   m'envoler
48   ennui
49   nuit de folie
50   nuit de folie (suite)
51   bon alors ...
52   j'ai sauvé une vie
53   ???
54   départ
55   retour
56   complication/simplicité
57   tout va bien
58  retour
59   fête
60   bien
61   jeudi 2 octobre
62   Ã©trange
63   cela ressemble t-il a du bonheur ?
64   soirée du jeudi doir !
65   sentiment bizarre ...
66   aujourd'hui
67   un autre monde
68   samedi soir !
69   retour a la case départ ?
70   jour spécial ?
71   le 29/12
72   en ce moment
73   enfin !
74   17 jours plus tard
75   ouah !
76   me revoilà !
77   hmmm
78   pffff
79   vacances
retour      page publique

Le retour de l'ancienne Lucile, ben ouais ma bonne humeur ca dure pas, je le savais, j'ai cru un instant que je pourrais aller mieux, ne plus avoir mal et me sentir bien, mais non c'est pas moi, je suis née pour souffrir. Faut bien que je l'accepte c'est comme ca.
Le bonheur ca dure pas, ca ne durera jamais, je le connais a peine, je l'ai a peine effleuré, je ne connais ni son gout de paradis ni sa douceur.
C'est ainsi, mais j'ai tellement refusé le bonheur que je ne le laisse pas venir a moi, il me fait peur, il m'intrigue mais je n'ose pas l'approcher.
J'ai cru changer mais je serais toujours pareille, fidèle a moi-même, a mes sentiments, mes envies, mes peurs, au plus profond de moi.
Et je serais fidèle a ce que j'ai de pire, mes plus mauvais côtés, les plus sombres.