JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

 


Ce que je suis, le meilleur comme le pire, surtout le pire. Journal intime crťť par pennylane

PLACER UN MARQUE PAGE | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Prťface
 premier journal
 a propos de moi
 derni√®re journ√©e
 assez ...
 marre.
 calme
 je n'oublierais jamais ...
 effac√©e
 bien
10   dure journ√©e
11   bonne humeur
12   contradiction
13   ces sc√®nes, j'y repense
14   elle pleure
15   partir ou rester
16   ma m√©taphore
17   pas la forme
18   pourquoi
19   mon petit combat
20   les voir ...
21   je n'y pense presque plus ...
22   le festival
23   bien mais ...
24   relecture
25   petit r√©sum√©
26   week-end
27   fantasmes ...
28   r√™ves
29   cin√©ma
30   journ√©e tanquille
31   √©nerv√©e !!!
32   engeulade
33   ca s'arrange
34   Envie :
35   d√©fauts
36   qualit√©s
37   Bilan
38   rien a dire ...
39   rien
40   une phrase
41   jedi
42   cin√©
43   quelques po√®mes
44  la vie ...
45   r√©flexion
46   moi, pas moi
47   m'envoler
48   ennui
49   nuit de folie
50   nuit de folie (suite)
51   bon alors ...
52   j'ai sauv√© une vie
53   ???
54   d√©part
55   retour
56   complication/simplicit√©
57   tout va bien
58   retour
59   f√™te
60   bien
61   jeudi 2 octobre
62   √©trange
63   cela ressemble t-il a du bonheur ?
64   soir√©e du jeudi doir !
65   sentiment bizarre ...
66   aujourd'hui
67   un autre monde
68   samedi soir !
69   retour a la case d√©part ?
70   jour sp√©cial ?
71   le 29/12
72   en ce moment
73   enfin !
74   17 jours plus tard
75   ouah !
76   me revoil√† !
77   hmmm
78   pffff
79   vacances
la vie ...      page publique

...est faite de hauts et de bas, la mienne a connu surtout a les bas, la prise de poids, le divorce de mes parents, la violence du petit ami de ma mère, les régimes, les décès, les pertes d'amitiés sincères, le mensonge, la haine, les pleurs, les tentatives de suicides, les hopitaux ...
Le plus dur fut la période de ma 5eme a la 3eme, le collège en gros, l'ami de ma mère venu pour la frapper, moi au milieu essayant de le calmer, la tentative de suicide de ma mère, l'hopital psy après.
La période du collège qui déjà n'est pas géniale pour les autres fut pour moi un enfer.
J'ai commencé mon adolescence mal, alors que mon enfance fut parfaite.
J'ai souffert plus que d'autres, moinds que certains, mais assez pour je sois malheureuse.
Je connais la souffrance, je l'ai vue, je l'ai ressentie. Elle détruit tout.
Je donnerais tout pour effacer les 4 dernières années de ma vie, mais en même temps elles me rendent plus forte, mais a quel prix ?
Rien que d'édrire ca, j'en ai les larmes aux yeux, mais j'en ai besoin, mettre par écrit ce mal-être m'aide a le faire sortir de moi.
Je revois les images, bien nettes, et je ressens une haine.
La haine je crois la ressentir envers lui, qui nous a fait du mal, il jouait un double-jeu, doux et violent, gentil et méchant. Je le hais, que je ne le croise jamais dans la rue.
Il m'a tant fait mal, a n'en plus dormir, guetter le moindre bruit dans la nuit, le moindre éclat de voix.


Pourquoi ais-je dut connaitre tout ca ?
Qu'ais-je fait ?
Pourquoi ?
C'est injuste.