JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


la vie en poesie Journal intime créé par poseidon

AJOUTER AUX FAVORIS | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 perdu ici (poeme)
 la lune et une bulle (poeme)
 les mots,des feuilles,déchiré et blesser(poeme)
 s'il faut ce souvenir (poeme)
 crié la bas dans le noir (poeme)
 d'eraciné (poeme)
 elle (poeme)
 caché (poeme)
 la mer (poeme)
10   coloré (poeme)
11   d'ombre (poeme)
12   les ecrits (poeme)
13  --------------
14   vite je tombe est ce que tu sera la? (poeme)
15   une vie si banal (poeme)
16   Par absence
17  --------------
18   j'a[temps] (poeme)
19  --------------
20   je reve (poeme)
21   envol (poeme)
22   une fée la lune et une bulle (poeme)
23   je veux te voir (poeme)
24    arrivé (poeme)
25   cris de sang (poeme)
26   pour tous ces cris que tu n'a jamais osé prononcé (poeme)
27   tes mots oublié (poeme)
28   combien de temps (poeme)
29   pour toi (poeme)
30   promesse et sentiment (poeme)
31   plus de sens (poeme)
32   avec toi (poeme)
33   l'amour d'une fée (poeme)
34   le coeur dans le vent loin et tes sentiments (poeme)
35   crié la bas dans le noir (poeme)
36   d'été (poeme)
37   de lumiere
38   une nuit
39   fée blesser (conte ou poeme)
40   il
41   Inconsolable
42   Personne
43   petite fleur
44   coeur apprivoisé
45   d'ombre
46   poeme pour azumi
47   poeme (inspiration rimbaud)
48   poeme (inspiration rimbaud)
49   poeme
50   poeme
51   poeme
52   poeme
53   POEME
54   POEME
55   determiné
56   poeme
57   poeme
58   sommenonbulle
59   lui
60   il ne manque que toi
61   comme dans un livre
62   l'utopie de l'extreme
63   L'appel du coeur
64   l'envie de fuir
65   l'infini
66   Les erreurs
67   coeur d'enfants
68   disparaitre
69   poeme
70   spiritisme
71   réalité
72   L'amour perdu
73   aujourd'hui
74   le temps
75   au revoir
76   je sombre
77   toujours
78   l'amour(texte essais)
79   l'amour assassine
80   nos secret
81   seulement
82   a faire semblant
83   solitude
84   perdu
85   imagine
86   TUE
87   SEUL
88   La peur
89   Qui
90   QUI
91   PUIS
92   Déconstelation
93   Exaltation
94  --------------
95   je ne vivrais plus
96   L'absence
97   le temps
98   aparence
99   imparfait
100   fissure
101   un émoi
102   amour
103   du pareil au meme
104   imparfait
105   une rencontre
106   le sens de l'amour
107   l'insouciance
108   Elle entre
109   par ce que
110   tel est
111   l'infini
112   dit moi que oui
113   l'écorché doux
114   souvenirs
115   dark
116   ce qui nous reste
117   a moi
118   faux
119   comme en amour
120   une scène
121   l'adolescence au passé (poème)
122   comme disparue
123   j'ecrit
124   Imparfait
125   Imparfait
126   Imparfait
127   Imparfait
la vie en poesie      page publique

mes poèmes

Le réel inconnu ou inconnaissable dans toute sa complexité. Les lois absolument cachées. La multiplicité des déterminations et conditionnements invisibles. Le mystère total, l’obscurité profonde, le secret des Dieux ou de la Nature. La pluralité des interférences et simultanéités entre les éléments du "grand réel" imperceptible. Le long terme absolu, la distance infranchissable, la densité impénétrable : l’insondable, l’inconnaissable, l’occulte, l’impondérable, le latent, le virtuel ou l’impossible. L’ordre caché ou le chaos intégral. Les lois de l’espèce. Les ténèbres des profondeurs de l’inconscient. L’universel tel qu’en lui-même, l’Etre en soi.


maintenir son authenticité d’être inexprimable en mots et en actes. Etre en quête d’objectivité absolue, de lucidité maximale et décapante. Ne se faire d’illusions et n’avoir d’a priori sur rien ni sur personne. Se placer en-dehors de tout référentiel : choisir sa vérité, ses valeurs, sa voie en fonction d’une auto-connaissance instinctive impossible à définir, justifier, formuler ou partager. Etre chez soi et en soi dans l’inconnu, l’ombre, les coulisses, le mystérieux, le nocturne. S’absenter du monde, se replier dans d’indicibles et impraticables profondeurs. Etre froid, sceptique, marginal, réfractaire à tout embrigadement ou idée reçue.


L'hiver, nous irons dans un petit wagon rose

Avec des coussins bleus.

Nous serons bien. Un nid de baisers fous repose

Dans chaque coin moelleux.





Tu fermeras l'oeil, pour ne point voir, par la glace,

Grimacer les ombres des soirs,

Ces monstruosités hargneuses, populace

De démons noirs et de loups noirs.



Puis tu te sentiras la joue égratignée...

Un petit baiser, comme une folle araignée,

Te courra par le cou...



Et tu me diras: «Cherche!» en inclinant la tête,

- Et nous prendrons du temps à trouver cette bête

Qui voyage beaucoup...

rimbaud

Je cherche ce que je regarde au fond de moi meme en attendant de découvrir ce que tes secrets me dévoilais et la vérité sur chaque moment passé a tes cotés


par POSEIDON