JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


journal d'une ex débauchée Journal intime créé par panda96

AJOUTER AUX FAVORIS | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 Prologue
 passion dévorante
 Le tabac est l'herbe la plus souveraine et la plus précieuse que la terre ait jamais offerte à l'homme
 non je ne suis pas malade,je suis bipolaire
  Peu d’éloquence, beaucoup d’amour.
 Le passé n'est jamais tout à fait le passé.
 incorrigible mâle..
 savez vous ce que s'est d’être une fille amoureuse..
 Le début d'une fin
10   on passe sa vie à chercher l'amour car même quand on le trouve ce n'est jamais le bon.
11   Sale pute
12   trahison, trahison , trahison..
13   " l'amour est comme la fièvre il naît et s’éteint sans que la volonté y ait la moindre part. "
14   'cet instant-la' (D.K)
15   l'amour dure un an et deux mois
16   j'aimerais que tu crève.
17   salop.
18   salop 2
19   changement d’ambiance
20   souffrance intime
21   J-2
22   tous des porcs.
23   La haine
24   Mythomane
25   embrouille totale
26   mon sex friend en couple avec ma meilleure amie
27   ma vie part en sucette.
28   toujours aussi amoureuse de toi.
29   dépression
30   heureuse?
31   Jamais deux sans trois
32   complètement perdue.
33   la poisse.
34   samedi soir (I)
35   samedi soir (II)
36   en boucle dans ma tête
37   je sombre.
38   pour toujours et à jamais.
39   (...)
40  --------------
41  --------------
42   gros changement
43   la rechute
44   terrible mensonges..
45   je dis stop!
46   comming out?
47   déjà un mois!
48   lettre que tu ne recevras jamais.
49   obsession.
50   désastre sentimental.
51   la merde
52   plus seule que jamais.
53   reviens moi..
54   mon dieu mon dieu mon dieu..
55   habitude.
56   chamboulement
57   @#!'@!!
58   désespoir quand tu nous tient..
59   triste véritée
journal d'une ex débauchée       page publique

car (ils) étaient unis par un fil {...} qui ne pouvait exister qu'entre deux individus de leur espèces, deux individus qui avaient reconnu leur solitude dans celle de l'autre.
-paolo giordano-

C'est la ou j'ai choisis de parler de nos petites histoires, de mes peurs et mes faiblisses..
C'est la ou je peux enfin te parler ouvertement.