JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


La vie d''une petite puce Journal intime créé par **Cam**

AJOUTER AUX FAVORIS | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 Orpheline ou presque
 si j'écrivais un livre
 le 2ème tome serait ...
 c génial, enfin presque
 quelques explications
 film de l'été
 après les films la musique
 le silence
 Ã§a ne s'est pas arrangé
10   je l'ai pa vu mais....
11   désolé
12   c'est aujourd'hui !
13   la rentrée
14   anniv de ma mère
15   J'ai vu ma psy
16   petite course
17   1er jour de cour
18   une nouvelle amie
19   un dimanche plutôt triste
20   Changement d'option
21   un mardi soir plutôt sympatique
22   est-ce un crime d'aimer
23   Petit dilême
24   Un indice de plus : 21/06/60
25   je m'excuse, je t'aime encore
26   Un beau week-end!!!
27   La suite du week-end
28   lunatique
29   petits secrets
30   Ceratins amis sont faits pour vous décevoir
31   samedi 27
32   Contre la Mucoviscidose
33   Le Théâtre
34   c pô la joie
35   je le vois/je le vois pas ?
36   vendredi
37   Samedi, c'était génial !!
38   rien particulier, juste des envies
39   2ème séance de Théâtre
40   ma priorité c'est toi, en suite c'est eux
41   c toujours la même histoire
42   CONCERT DE KYO
43   2003 c'était une bonne année mais avec beaucoup de mauvais penchant.
44   Je suis trop trop heureuse
45   j'ai décidé d'arrêter de déprimé, lol
46   où j'habite
47   Enfin, j'ai réussi à être sur le site
48   J'ai oublié de dire ...
49   l'idée dêtre orpheline me vient même pendant mes cours de maths
50   un dimanche ordinaire
51   plus qu'un jour !!!!!
52   c'est les vacances, et j'ai déjà pleuré
53   enfin une journée sympathique
54   je suis revenu
55   Janis et John
56   ma journée de Samedi
57   enfin je sors
58   La Bastille entre fou
59   je suis rentrée
60   dernier jour
61   c'est reparti pour 7smaines
62   j'annonce de bonnes journées
La vie d''une petite puce      page publique

On ne peut pa changer le monde !!
malgré tout nos malheurs, il faut commptés nos heures heureuses elles sont majoritaires.