JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Désastre De Mot Journal Collectif créé par

Ecrire une nouvelle page
Ce journal est publique
Journal public


Préface
question
RAS-LE-BOL
ma serie preferer !!!!+ mes film preferer !!!! mon livre
un petit chaton
désir
Journal ♥♥
Amitié ☼☼
Questions !!
Un joli texte
10  * La Mémoire *
11  Ramata
12  Ramata
13  Poème ♥♥
14  Dimanche 15 Novembre
15  Combattre !!
16  Lundi 16/11/2015
17  !!!!!!!
18  Élections !!
19  Pensée du jour ^^
20  Dimanche 20/12/2015
21  Amitié ??
22  Citation du jour
23  lol lol
24  Jeudi 31 Décembre 2015
25  2016 !!!
26  Citation du jour
27  Citation du jour
28  Amitié ♥♥
29  Certains amours ...
30  LOVE ♥♥
31  En souvenir !!
32  ATTENTAS DE PARIS
33  Publicité envahissante !!!
34  Amitié :) :)
35  11 Janvier 2015
36  Mardi 12/01/2016
37  Citation du jour ...
38  Citation du jour ...
39  AMOUR ♥♥
40  Humour !!
41  c''est une personne speciale
42  c''est une personne speciale
43  Joli poème ♥
44  Une superbe chanson ♥♥
45  ZAZ - "Si jamais j'oublie"
46  Détente :))
47  Citation ♥
48  Amitié ♥♥
49  Relaxation ♥♥
50  Réflexion ...
51  L'Habitude
52  Citation ♥
53  Un beau texte
54  Prière ♥
55  La Vie est la Vie ♥♥
56  Citation
57  Contente ♥
58  Poème
59  ♫♫♪♪♫
60  page sans titre
61  j bikbi
62  Paroles, paroles ♥♥
63  Souvenirs ...♥♥
64  Écrire ...
65  Les Actes !!
66  Citation du jour :)
67  merde
68  Amitié :)
69  Mercredi 03/01/2018
70  Pensée du jour ...
71  CHANGER ....
72  Un Besoin !!
73  Contente ♥♥
74  23/04/2019
75  Journal Papier **
76  Citation 😀
L'Habitude 8/7/2016

Petit poème sur "l'habitude" qui nous aide à poursuivre notre chemin malgré les durs moments de la vie...

***
L'habitude
*

La tranquille habitude aux mains silencieuses
Panse, de jour en jour, nos plus grandes blessures ;
Elle met sur nos cœurs ses bandelettes sûres
Et leur verse sans fin ses huiles oublieuses ;
*
Les plus nobles chagrins, qui voudraient se défendre,
Désireux de durer pour l'amour qu'ils contiennent,
Sentent le besoin cher et dont ils s'entretiennent
Devenir, malgré eux, moins farouche et plus tendre ;
*
Et, chaque jour, les mains endormeuses et douces,
Les insensibles mains de la lente Habitude,
Resserrent un peu plus l'étrange quiétude
Où le mal assoupi se soumet et s'émousse ;
*
Et du même toucher dont elle endort la peine,
Du même frôlement délicat qui repasse
Toujours, elle délustre, elle éteint, elle efface,
Comme un reflet, dans un miroir, sous une haleine,
*
Les gestes, le sourire et le visage même
Dont la présence était divine et meurtrière ;
Ils pâlissent couverts d'une fine poussière ;
La source des regrets devient voilée et blême.
*
A chaque heure apaisant la souffrance amollie,
Otant de leur éclat aux voluptés perdues,
Elle rapproche ainsi de ses mains assidues,
Le passé du présent, et les réconcilie ;
*
La douleur s'amoindrit pour de moindres délices ;
La blessure adoucie et calme se referme ;
Et les hauts désespoirs, qui se voulaient sans terme,
Se sentent lentement changés en cicatrices ;
*
Et celui qui chérit sa sombre inquiétude.
Qui verserait des pleurs sur sa douleur dissoute,
Plus que tous les tourments et les cris vous redoute,
Silencieuses mains de la lente Habitude.

***
Auguste ANGELLIER (1848-1911)

Contactez-nous - Charte d'utilisation