JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Que celle ou ceux qui ont vécu une rupture ... Journal Collectif créé par

Ecrire une nouvelle page
Ce journal est publique
Journal public


Préface
divorce
nnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn
c'etait mieux
SNIIIIFFF :(
Pas si grave...
la rupture
...
Trop longtemps
gagga
10  impossible d'oublier ?!
11  je suis dans la merde
12  slt
13  lui
14  mort
15  moi...
16  Parfait
17  comment faire?
18  ça fait très mal !
19  c'est de ma faute
20  mon ex et moi
21  Un choix à faire
22  rupture sans fin
23  on récolte ce qu'on sème...
24  je suis perdue
25  Amarae Princess / Rupture avec ma
26  Une rupture qui a gaché ma vie...
27  J'ai peur
28  SA FAIT SI MAL !!!
29  .........suicide....
30  Lui .
31  3ème rupture...
32  Luiii
33  « What doesn't kill you makes you stronger. »
34  Reve brisé
35  coeur brisé
36  19/10/20102
37  trahison
38  je l'aime encore
39  Rupture
40  Ramata
je suis perdue 1/12/2010

Bientôt la trentaine,en couple depuis 10 ans, mariée depuis 2 ans à peine, maman de deux enfants, une vie plutot calme et tranquille.
Pourtant, un soir je suis sortie avec mon amie, et je l'ai rencontré. Il était serveur dans le bar où ns sommes allées. Jeune (à peine 22 ans), beau, et très charmeur.
Nous avons échangé quelques mots et, je ne saurai jamais quoi, mais quelque chose est passé entre nous. Deux semaines plus tard, je retourne dans ce bar, et je ne sais ce pas ce qu'il me passe par la tete à ce moment là, je vais lui demander de prendre sa pause avec moi, pour discuter un peu.
Bref, les mots s'enchainent, les jours passent, les appels et les sms fusent, on se voit, d'abord pour prendre un verre, puis un resto... plus les jours passent et plus je pense à lui, sans cesse ! Notre petite aventure se poursuit, 3 mois. TRois mois durant lesquels je ne me reconnais plus. Je ments à mon mari, à mes amis, mes collègues. Il me hante, il me manque tout le temps.
Je suis devenue une de ses femmes, adultères, celles que je jugeais.
Mon Dieu comme tout arrive si vite.
Mon mari n'a jamais été quelqu'un de très valorisant, plutot ronchon, mais je l'ai choisi comme ça ! Nous étions à quelques jours de feter mes 29 ans, je m'en faisait tout un truc, je me trouvais vieillie, marquée par les grossesses...
A cet instant, J. (le beau serveur), lui me complimente sans arret, me motive, m'écoute... je crois que je tombe amoureuse de lui. Nos rendez-vous sont passionnés, passionnants.
Et puis, un soir, on se retrouve dans notre petit coin habituel et là, changement de comportement. Je l trouve distant, je ne comprends pas. Et puis il me dit que tout ca ne nous mène à rien, que je dois rester près de mon mari, de mes enfants (il n'a pas tord, et je le sais bien à ce moment là). Et puis plus rien, plus de nouvelles.
Je fais le vide dans ma tete. Et là je me rends compte que j'étais comme "droguée" à lui, durant ces trois mois je n'ai pensé qu'à moi (même mme si au fond je dois l'avouer tout cela me faisait beaucoup de bien, des moments rien qu'à moi, j'avais la sensation de revivre), je me dis que rien ne sera plus jamais pareil avec mon mari, que j'ai tout foutu en l'air, j'ai envie de lui en parler, mais je n'y arrive pas. Alors un jour je lui parle de divorce, je lui dis que je pense ne plus l'aimer... Là je vois que je le fais souffrir.
Arès de longues heures de discussion, tous les jours, les nuits, nous décidons de nous redonner une chance. Mais s'il savait la vérité ?Aujourd'hui (trois mois après la fin de ma petite aventure avec J., nous avons repris notre petite vie tranquille, du moins en apparence. Parce qu'à l'intérieur de ma tete, c'est le bordel le plus absolu ! je me dis que de toutes façons je l'ai trahi, plus rien ne sera jamais pareil. Cela me fait beaucoup de peine. Et en même temps je pense parfois à divorcer, comme pour me libérer de toute cette histoire... parce que je me dis que malgré tout, je n'en suis pas arrivée là par hazar, qu'il y a bien un problème de fond qui n'est pas réglé. ET puis, est ce que tout cela ne m'a pas donné envie de vivre pour moi ?! Mais je ne peux pas faire souffrir tout le monde (surtout mes enfants) pour une envie d'indépendance ! et puis, la vie sans lui me fait peur tout de même.
Avec J., on se croise de temps en temps, il existe toujours un petit jeu de séduction entre nous. je vois bien qu'il s'en amuse, mais moi... moi je n'arrive pas à passer le cap. Il me manque toujours. Il n'y a pas une journée, pas une nuit ou je ne pense pas à lui.
je suis perdue, je suis hantée par cette aventure.

Alors ce serait ça "la crise de la trentaine" ?

Contactez-nous - Charte d'utilisation