JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Amour de jeunesse Journal Collectif créé par

Ecrire une nouvelle page
Ce journal est publique
Journal public


Préface
Bon je commence!
c vrai...
oublier le passé...
passé mais pas oublié
amour
c pa mon prmier amour mais mon plus grand amour
J'ai dit non
Comment l'oublier...
j'y pense .. et puis j'oublie
10  pourquoi l'oublier il est si beau que j'en reve encore!!
11  Amour de jeunesse.
12  le premier
13  mon amour de jeunesse/karim
14  moi...
15  souvent!
16  Toujours
17  mister big!!!
18  je ne l'ai jamais oublié!
19  le véritable amour de ma jeunesse
20  Encore jeune, mais oui
21  du haut de mes 16 ans , l'histoire de ma jeunesse
22  2gether/4ever
23  saison 2
24  aucun titre
25  A jamais
26  Amour de colonie de vacance
27  souvenirs :)
28  tout est possible quand on aime
29  sex
30  je lui cherche tjr
31  non pas pour moi
32  lui...<3
33  mon premier amour est..le pire
34  Elle a mon cœur depuis plusieur années
35  unis pour la vie <3
36  il sera toujours dans mon coeur
37  Le premier amour
38  Entre amour et... Rien.
39  Ma plus belle histoire
40  oh lala la honte
Amour de jeunesse. 12/4/2007

Nous nous sommes rencontrés au cours d'une fête d'anniversaire : celui de ma cousine. Nous sommes devenus amis, confidents, complices mais jamais amants. Je fus longtemps persuadée qu'il y avait quelque chose entre ma cousine et lui aussi taisais-je mes sentiments.
Puis, il me présenta une copine. Aïe. On ne s'aimait pas beaucoup elle et moi. Elle n'aimait pas nous voir si proches. Il me fit visiter leur futur appart, tout en écoutant Daho ou Sting. Je n'ai pas compris. Cela a duré quelques années. Puis, il est venu vers moi, a ouvert ses bras, a ouvert son coeur. Et je ne l'ai pas cru. Il s'est marié avec elle. J'étais son témoin. Je ne pouvais lui en vouloir : je l'avais repoussé ! La vie a continué, notre complicité a diminué. Sa femme ne m'appréciait toujours pas, mon conjoint ne l'aimait pas : sans doute sentaient-ils le danger ! De fil en aiguille, nous nous sommes perdus de vue. Il me manquait. Nos discussions me manquaient. Nos fous rires me manquaient. Notre complicité me manquait. Alors, j'ai pris ma plume et je lui ai écrit. Nous n'avons pas retrouvé ce que nous avions perdu mais l'autre était à nouveau présent. Et puis, il divorça. Je quittai le père de mes enfants. Maintenant, nous vivons ensemble un bonheur sans partage.

Contactez-nous - Charte d'utilisation