JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Histoire commune !!! Vol. 2 Journal Collectif créé par

Ecrire une nouvelle page
Ce journal est publique
Journal public


Préface
Le monde du futur
Agitation & Compagnie
suite
joli joli tt ca mais...
Dans l'antre de ...
une journée de finie
"ce que tu m'a demandé"
Rouge pizza
euh oups...
10  Putain de messagerie !
11  fausse alerte...
12  En attendant Lars
13  Morpheus
14  Chiwawa
15  Vous avez trop regardé "Matrix", bonsoir
16  Carne
17  La bonne sou-soupe!!!
18  Contact
19  KR
20  .."Échange"
21  merde!
22  "je me vengerai!!!"
23  incendie!
24  étrange comme incendie..
25  quellle conasse..
26  Décidément..QUELLE CONASSE...
27  une belle érreur
28  Le pendantif
29  Encore ??? c pas vrai..
30  défaut de fabrication
31  Double Vengeance...
32  oO Interlude Oo
33  ohhh
34  j`laime mais...
35  lesbienne
36  les 4 vérités
37  envie de dire
38  histoire vraie( mon destin)
Contact 5/8/2003

La radio réveil se déclencha. Gary se tourna un bon moment dans son lit avant de trouver la force de se lever. Les stigmates de la soirée d’hier se faisait sentir lui procurant un mal de crâne carabinée. La vue de la tâche de sang sur la moquette lui remémora instantanément ce qui c’était passé. «Maye, bien sûr … et Lars qui m’a tout arrangé. Ce crétin de Lars qui une fois de plus m’a sauvé la mise.».
Gary prit deux comprimés effervescents qu’il laissa fondre sur sa langue. Il se rinça ensuite la bouche avec un grand verre d’eau et s’installa sur son ordinateur.

07 :57 – dans trois minutes ça sera l’heure du contact. Gary regardait fixement son écran vide. A huit heures précises, un message apparût à l’écran : «Calme et volupté du stress». Gary tapota quelques mots puis Enter : «boire une coupe de thé en Grèce». La conversation était lancée :

- Vous l’avez ?
- Oui.
- Pas de complication ?

Gary hésita avant de répondre «non, R.A.S.»

- Parfait, échange prévu comme convenu.

Gary se déconnecta. Il appela ensuite son boulot pour les prévenir de son absence. L’échange était prévu dans l’après-midi et Gary jubilait à cette idée.
«Te voilà riche, Gary» se dit-il à haute voix.

Contactez-nous - Charte d'utilisation