JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Histoire commune !!! Vol. 2 Journal Collectif créé par

Ecrire une nouvelle page
Ce journal est publique
Journal public


Préface
Le monde du futur
Agitation & Compagnie
suite
joli joli tt ca mais...
Dans l'antre de ...
une journée de finie
"ce que tu m'a demandé"
Rouge pizza
euh oups...
10  Putain de messagerie !
11  fausse alerte...
12  En attendant Lars
13  Morpheus
14  Chiwawa
15  Vous avez trop regardé "Matrix", bonsoir
16  Carne
17  La bonne sou-soupe!!!
18  Contact
19  KR
20  .."Échange"
21  merde!
22  "je me vengerai!!!"
23  incendie!
24  étrange comme incendie..
25  quellle conasse..
26  Décidément..QUELLE CONASSE...
27  une belle érreur
28  Le pendantif
29  Encore ??? c pas vrai..
30  défaut de fabrication
31  Double Vengeance...
32  oO Interlude Oo
33  ohhh
34  j`laime mais...
35  lesbienne
36  les 4 vérités
37  envie de dire
38  histoire vraie( mon destin)
La bonne sou-soupe!!! 4/8/2003

La bagnole de Lars valait le détour. C'était une Twingo violette customisée par les soins de son propriétaire. À l'intérieur, les sièges étaient en satin rose, le volant était en fourrure imprimée panthère, et au rétro pendouillait une série de bimbeloterie, une mygale violette, des hérissons en caoutchouc, etc. La voiture venait d'être repeinte, mais malgré tout, on pouvait encore lire sur l'habitacle, en transparence, "la turvoi du fonbou", cadeau de deux relous de banlieue.
Lars et Gary casèrent les restes de Maye dans le coffre, lui aussi fourré fourrure, et Lars s'installa au volant. Il alluma l'autoradio, et les deux hommes mirent la gomme au son des Bratisla Boys, "couroucoucou, roucoucou, stach, stach..." Gary posa à Lars la question qui lui brûlait la langue (façon de parler)
— Ils savent ce que tu leur files à bouffer, tes molosses?
— Tu sais, ils bouffent, à partir de là...
Fallait dire que les trois dobermans en folie de Lars étaient cap' de manger tout ce qui ressemblaient de près ou de loin à de la barbaque.
La preuve en fut donnée quand, chargés deleurs sacs plastiques, Lars et Gary furent accueillis par des aboiements affamés.
— coucou les chouchous d'amour, ronronna Gary, la bouche en cul de poule. Papa vous a apporté de la booooooooonne sousoupe!!!!!
Ils vidèrent les sacs plastiques dans l'enclos des chiens, Gary avait une nausée d'enfer. D'ailleurs, quand les cadors s'attaquèrent à la chair humaine, Gary arrosa le fossé avoisinant de vomi de pizza.
— Ben alors, tu fais ta chochotte, s'étonna Lars. Allez ammène tes fesses, je t'offre un coup.

Contactez-nous - Charte d'utilisation