JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Je t'aime mais... Journal Collectif créé par

Ecrire une nouvelle page
Ce journal est publique
Journal public


Préface
Tommy
David
Momo
Mister
¸je t'aime mais je te déteste
grrrrrrrrrr
tu ne m'aimes pas
Mon bidou
...pas toi
10  Toua mon Marc!
11  tes cheveux
12  est-ce que tu m'aimes?
13  Ce qui m'enerve chez toi c'est........
14  Esclave ...
15  mon Minou.....
16  Thomas
17  ... mais qu'est ce que t'es con!
18  Mais et toi??
19  ???
20  réponse à ta question
21  A l'amour à la haine
22  arghhhh
23  SéB
24  ... nous 2 c'est impossible.
25  No
26  Je t'aime mais...décide-toi...
27  est-ce que sa peut marcher ?
28  mon coeur et mon corps est-ce-la meme chose
Esclave ... 2/6/2003

J'ai bien l'impression que ca s'est passé il y a des années mais en fait, c'est bien moin lointain peut-etre 1 an, ou deux ... J'etais heureuse, j'avais la belle vie, des amis, je me foutais un peu de tout et je ne faisais pas trop attention a l'amour. J'ai plutot une forte personalité et j'aime pas me laisser faire, ni meme dependre de quelqu'un, en gros, je n'obeis a personne. C'etait au mois de decembre, une semaine avant les vacances de la Noel. J'aime bien cette periode, magique, dit-on. Et je l'ai rencontré. Alexandre, qui a boulverser ma vie tout entiere. Ce fut le vrai coup de foudre comme on le voit au cinema. Du moin, de mon coté. Puis finalement, c'est arrivé : il m'aimait aussi. J'etais folle de joie. Et puis, finalement, c'est la que sa personnalité "a fait surface". C'etait quelqu'un de très caracteriel, plutot mechant et lunatique. Bien sur que je m'en apercevais mais finalement, ca ne me derangeais pas, je ceder a tout ses caprices, quel qu'il soit ! C'etait bizard, le midi, je mangeais avec lui. Il ne m'attendait jamais. Je me depechais et je m'installais en face de lui alors qu'il avait deja commencé a manger (meme desfois, il se mettait a une table unique). Rarement un bonjours, pour ainsi dire, il ne levait pas les yeux de son assiette quand je m'asseyais. J'essayais d'entretenir la conversation, essayant de m'interessais a la passion de sa vie mais il faisais des reponses rapides et breve sans jamais me demander quoique ce soit : ma vie, il n'en avais rien a faire, il s'en foutait, il mangeait souvent très vite, et partait en me disant salut, ou parfois pas. J'etais patiente, je mettais ca sur le compte de la mauvaise humeur, il etait peut-etre contrarié. Et ca pendant 7 mois, 7 mois, plier devant lui, j'avais bien changé, tout le monde ma l'a fait remarqué (eprouvé sentimentalement, on va dire). Mais il y avait de rares moments durant lesquels il etait très affectueux et j'en oubliais le reste. Puis les vacances d'été m'ont sauvé: j'ai rencontré quelqu'un d'autre t j'ai repris le cour trankil de ma vie. Mais aujourd'hui, j'y pense encore tout les jours, je crois meme que je suis encore folle de lui ...

Contactez-nous - Charte d'utilisation