JOURNAUX PUBLICS   JOURNAUX COLLECTIFS   MON PROFIL

  


Vers d'une fille des Enfers Journal intime créé par shadow dweller

AJOUTER AUX FAVORIS | AJOUTER LE CONTACT AUX FAVORIS |
Ce journal est partiellement publique
Journal public


Préface
 tant de choses à dire...
 Ã  Élo
 prédispositions
 Maux de coeur et mensonges
 Dracula de Bram Stoker
 la révolution industrielle
 Honte
 soir d'été
 la princesse
10   mal
11   fête
12   que suis-je?
13   changements
14   Il
15   15 minutes
16   rien
17   les mots qui font mal
18   see what you see, love what you love
19   numb
20   you are my love and my life always
21   soupirs
22   Regrets
23   vacances
24   retour
25   jugement final
26   ne citerais son nom
27   Vingts minutes chrono
28   Mec de mon style et hôpital
29   Ces chtites racailles
30   Rêver de l'indiscutable
31   sur l'air de 4U de Korn
32   Reine
33   Lettre à Aymeric
34   Lettre à Élodie
35   AMOPA
36   songe 1
37   songe 2
38   Grande soeur
39   Lettre au marchand de sable
40   Départ
41   Lettre à Dieu
42   Lettre à Mathe
43   Lettre à "Anarchiste"
44   Lettre à ma "grande soeur virtuelle"
45   Lettre à Larme
46   Lettre au "groupe des filles"
47   Vie poétique
48   courage
49   Vivre dans les rêves
50   superbes phrases
51   Enfant de littérature
52   Jeu de rôles
53   XIX
54   y retourner
55   blasphemous rumours
56   sur l'air de sentier de gloire, ds les choristes
57   Absynthe et Cigüe
58   Place du dimanche
59   Venin craché
60   Parce que les morts vont vite
61   Vous qui m'appréciez encore...
62   Déesse des ombres
63   Les adolescents
64   archéologie
65   Nosferatu
66   Accomplissement
67   vacances éprouvantes, vacances épouvante
68   la chapelle au bois dormant
69   A toi...
70   Appel au secour
71   etrange noel de Mr Jack
72   Adieu
73   Reviendrais-je?
74   Dureté des mots
75   vous vous souvenez de moi?
Vers d'une fille des Enfers      page publique

Lisez les tristes vers,
Les rimes de Satan,
Des muses des Enfers,
Dont je suis leur enfant.

Mon esprit est à nu,
Mes douleurs dévoilée,
Fille-Nosferatu,
Enfance consûmée.

Lisez les tristes vers,
Mais ne les pleurez pas,
Car j'irais en Enfer,
Le soir de mon trépas.